La fréquentation des stations Thermales connaît une croissance continue depuis 8 ans

 

luchon thermalisme

Le 15 juin 2016, Le Figaro a publié un article faisant état de la bonne santé du thermalisme en France, avec exemples à l'appui. Nous le publions dans son entier ci-dessous.

Comment ne pas s'en inspirer pour Luchon et l'avenir  ?

Le 2 juillet, prés du parc du Mercantour, à une heure de Nice, l'établissement thermal de Berthemont-les-bains ouvrira à nouveau ses portes. Flambant neuf, ce complexe de 5.500 m², équipé d'un spa, pourra accueillir jusqu'à 2.500 patients par an, venus traiter rhumatismes ou asthme. En août, un autre centre rénové, modernisé et doté d'une bulle panoramique abritant piscines et espaces de soins, ouvrira à Eaux-Bonnes, dans les Pyrénées Atlantiques. Les deux sont gérés par Valvital, numéro deux du thermalisme en France avec douze établissements, derrière la chaîne thermale du soleil (20 stations). Valvital reprend la gestion d'un ou deux sites par an, en rachetant les murs comme il l'a fait lord de la reprise des thermes nationaux d'Aix-les-Bains en 2011, ou en gestion déléguée simple, explique Bernard Riac, PDG de la société Valvital.

Dans cette activité à l'équilibre délicat, les collectivités locales mettent la main au portefeuille pour financer les thermes, soucieuses de protéger de cette façon les emplois locaux directs et indirects. Un tiers du budget des curistes concerne en effet les soins, le reste couvre l'hébergement et les autres dépenses faites en ville.

560.000 curistes en 2015.

Le thermalisme attire les investisseurs. En avril, la Compagnie Lebon repris les thermes d'Allevard, en Isère, portant à trois le nombre des stations qu'elle gère. Le 10 juin, le groupe Pierre Fabre a ouvert Un Hôtel 4 étoiles dans la station thermale d'Avène-Les-Bains (http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/l-hotel-d-avene-fait-peau-neuve-130616-114713 ) . La fréquentation des 89 stations thermales françaises est en hausse constante de puis 8 ans. «  Elle a augmenté de 2.5% en 2015 avec plus de 560.000 curistes  », souligne Thierry Dubois, président du conseil National des établissement thermaux (Cneth).

Les stations thermales, qui représentent 0.15% des dépenses de santé, bénéficient des études scientifiques (http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/10/11/21367-thermalisme-cinq-bonnes-raisons-se-jeter-leau) menées en France depuis une dizaine d'années, à la demande de la Sécurité Sociale, qui ont permis de démontrer l'efficacité des cures. Cette démarche, menée notamment dans les domaines de l'anxiété et de l'arthrose du genou, « intéresse nos voisins européens » et leurs quelques 1300 stations thermales, pointe Thierry Dubois, qui vient d'être élu à la tête de l'Association européenne des villes thermales (ESPA).

Programmes innovants.

Le thermalisme profite aussi de son orientation vers le bien-être et la prévention des maladies, qui permet de rajeunir la clientèle des cures ( 62 ans en moyenne) et de l'élargir.

« Il s'agit d'une clientèle à la recherche de soins de prévention et qui n'est pas intéressée par des cures de trois semaines, durée minimale pour un remboursement exigée par l'Assurance-maladie », explique Bernard Riac. Plus d'un tiers du chiffre d'affaires de Valvital provient des activités thermales non remboursées.

Les établissements thermaux lancent tous azimuts des programmes innovants de prévention. Ils parient sur les minicures, à l'exemple de la chaîne thermale du soleil, qui en propose une quarantaine, de la minicure acouphènes à la minicure jeune maman en passant par les programmes bien vieillir ou post-AVC. En Auvergne, les stations de Chatel-Guyon, du Mont-Dore et de Vichy aident les femmes qui ont eu un cancer du sein à réintégrer la vie sociale et professionnelle à travers un programme d'accompagnement et de réhabilitation post thérapeutique élaboré par le « cluster » Innovatherm.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher