Une passerelle fantôme

 

pond à luchon
Se souvient-on de cette aimable promenade qui, à partir de l'ancienne douane, permettait de rejoindre la tour de Castel-Vieil après avoir franchi la Pique sur une passerelle en béton ?
Hélas  ! voici 3 ans  que cette petite excursion est devenue impossible car la crue du 18juin 2013 emporta cette passerelle dite de Péquerin. La reconstruction a été budgétisé en 2015 dans les comptes « des travaux suite aux inondations » par la Communauté de Communes du Pays de Luchon.
Dans le compte-rendu de la réunion publique du 20 octobre 2016, traitant de l'avancement de ces travaux, la CCPL publie sur internet une superbe photo (ci-jointe) d'une passerelle métallique suspendue , ancrée aux sommets des deux parois d'une gorge, située en amont de l'ancien tracé. Ce choix évitera à l'avenir le risque d'une destruction lors d'une nouvelle crue. Sur la photo il est bien précisé la date de la fin de la reconstruction : octobre 2016 et son coût 135.000 euros ! A noter que cette somme figure dans le compte administratif de 2015 ce qui donne à penser que celle-ci  était devenue un RAR (Reste A Réaliser) . Confirmation de cette reconstruction dans le journal « Luchon actualités automne 2016 » : fin des travaux de la passerelle début novembre !
Donc nous allons visiter à la mi novembre cette belle passerelle côté ancienne douane (rive droite). Nous recherchons tout d'abord l'ancien passage sur la Pique. Hélas ! la végétation en trois ans, a tout envahi : impossible de le retrouver. Mais puisque la nouvelle passerelle est en amont essayons de remonter le cours de la rivière… Trop de végétations ! Nous ne pouvons que suivre le sentier qui grimpe vers… Bénasque. marqué 18.  Arrive le moment, où à force de monter on se retrouve …au dessus de la tour de Castel-Vieil aperçue sur l'autre rive. Accès à la rive impossible : trop dangereux . Il n'existe ni un chemin ni un simple sentier pour approcher le supposé emplacement de la passerelle. Pourtant on aperçoit toujours de l'autre côté de la Pique, une pelle mécanique. Ne voulant prendre aucun risque on décide pour le lendemain de rechercher l'accès côté Castel-Vieil .
Et là, surprise. On découvre à mi-pente une pelle mécanique très particulière avec seulement deux roues à l'arrière et deux bras porteurs à l'avant, qui a certainement participé à une ébauche de travaux . En effet on découvre un bloc de béton au ras de la falaise et deux gros rondins qui en dépasse. C'est tout ! Donc à ce stade la passerelle de Péquerin n'existe pas ! Les travaux semblent stoppés depuis quelques semaines et jusqu'à quand ? Ce spectacle renvoie à la photo éditée par la CCPL. Il est évident qu'il s'agit d'une photo de catalogue.
Autre surprise ! Dix jours plus tard sur la rive droite (côté douane) on peut constater que l'ancien passage a été dégagé et aux basses eaux de l'automne on peut traverser à nouveau la Pique pour reprendre le chemin habituel vers Castel-Vieil, à pieds secs en sautant d'un rocher à l'autre! Même les panneaux d'avertissemnt de montée des eaux sont à nouveau en place !Pourquoi cette évolution ?
Ces travaux à peine commencés seraient-ils déjà abandonnés pour longtemps ? Le projet a-il été mal évalué ? Le coût de l'accessibilité rive droite serait-il prohibitif ?
Dans ce cas 135.000 euros pour un projet présenté comme REALISE  et qui semble bien difficile de mettre en œuvre pose de multiples questions ! Est-ce sérieux ?
Michel Cadet

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher