Bilan (Suite et fin)

 

site-bandeau-vie-municipale

Derniers paragraphes du bilan :

Ils concernent : Animation, Associations, International, Education (on a déjà beaucoup commenté tous les inconvénients du regroupement des écoles), Travaux-Urbanisme (qui ne fait aucune mention de la mise en œuvre des études), Accessibilité, Sécurité, Santé, Social.

Tout ce qui y a été fait n'appelle aucun autre commentaire que : « c'était la moindre des choses »

Un détail cependant : le maire a mis en place une campagne biannuelle de rebouchage des trous dans les rues mais au lieu de 2 fois par an, comme son nom l'indique, elle se produit plutôt tous les 2 ans (ou plus).

Bizarrement aucun paragraphe ne mentionne le Casino, qui n'est pourtant pas un sujet mineur (un oubli ?). Il faut savoir que début 2011 la Société qui le gérait a été déclarée en liquidation pour une dette de 350.000 € (*), dans l'indifférence (malveillante ?) de la municipalité. Cette Société détenait par ailleurs une créance de 650.000 € (*) pour un prêt consenti au Festival des créations télévisuelles. (* La Dépêche du 24/06/2011). Les mauvaises langues de l'époque disaient « veut-on tuer le créancier pour faire disparaître la dette ? » (Loin de nous cette idée).

La Justice, saisie par le gérant de la Société », dira son verdict…

Après cette première fermeture du  Casino, on confia la délégation à une équipe qui réalisa une brève réouverture clôturée par l’inculpation d’un des gérants! Un bon choix du maire… qui réalise l’exploit de fermer 2 fois le casino au cours de son mandat !

 

A la fin de la lecture de ce bilan je retire l'adjectif « amusant » que j'ai écrit au début , car l'ensemble est plutôt consternant : beaucoup d'autosatisfaction , de démagogie , de langue de bois , quelques contrevérités , un « oubli » important et ce chapelet d' « études » qui « meuble » , coûte cher mais dont les résultats sont invisibles (devant le doute sur l'utilité de ces études les mauvaises langues  n'ont pas manqué de murmurer que Comète-conseils pourrait n'être qu'une machine à rétro-commissions.Quant à Comète -conseils nous affirmons que nous refusons d'imaginer la véracité d'une allégation qui, elle-même, a été émise au conditionnel…

 

Les résultats de l'analyse de ce bilan 2008-2014 sont autant de raisons pour examiner de près la suite, c'est-à-dire le mandat en cours, sans attendre un éventuel bilan 2014-2020.

                                                      M.B.

 

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher