Casino Royale à Luchon…… Rien ne va plus !

 , ,

site-luchon-casino

Dans le même temps qu'on apprend, par le site officiel de la mairie de Luchon, la venue de Mme Ségolène ROYAL pour présider l'une des journées de notre festival des créations télévisuelles (à moins que ne soit le festival lui-même, on ne sait pas); la SFC (Société Française de Casinos), qui a imposé à la mairie de Luchon le projet d'exploiter un casino dans les Thermes Chambert, informe officiellement (cf le site www.boursier.com) qu'elle vend la participation de 49% qu'elle détient dans la société Franco-belge de Casinos.

La société Franco-belge exploite les casinos de Port-Leucate, de Briançon et de Carnac. Parallèlement, la SFC est toujours en cours de négociation pour céder son casino de Chamonix.

La SFC se recentre donc sur l'exploitation de 5 casinos, les moins déficitaires de tous ceux qu'elle exploitait jusqu'alors, dans le but d'en accroître la rentabilité.

Conclusion 1 :  La SFC, en difficultés financières, cède pour 2.8 millions d'euros d'actifs. Elle peut ainsi rembourser la facilité de caisse de 2 millions d'euros que lui avait consentie un de ses actionnaires et qui en demandait le remboursement immédiat. Surtout, elle dégage quelques liquidités pour faire face à l'annuité 2018, qu'elle doit verser dans le cadre de l'exécution du plan de redressement auquel elle est soumise par le Tribunal de Commerce de Paris depuis 2011. Un plan de redressement qui étale une dette totale de plus de 8 millions d'euros jusqu'en 2022.

Notons qu'en 2014 la SFC avait dû céder le seul actif rentable qu'il lui restait, et ce toujours pour pouvoir honorer les annuités de son plan de redressement.

L'annuité 2018 que la SFC doit verser est de 1.1 million d'euros.

La cession d'actif de 2.8 millions ne permettra donc pas de combler en totalité cette annuité due pour 2018… il manquera en effet 300.000 euros.

Conclusion 2 : Le projet de casino dans les Thermes Chambert disparait donc au loin encore un peu plus, malgré les dénis de réalité, répétés, de Mr le maire (voir en cela ses déclarations régulières dans la Dépêche du midi ou bien en conseil municipal).

Félicitions-nous (modestement, bien-sûr) de notre action en justice contre ce projet municipal de casino dans les thermes, pour lequel Mr le maire a déjà emprunté 1 million d'euros et pour lequel le Préfet comme le Ministre de l'Intérieur n'ont toujours pas donné ni leur accord ni même leur avis ! Nous attendons l'un ou l'autre depuis octobre 2017 !

Notre opposition à ce projet aura ainsi largement contribué à faire économiser 1 million d'euros aux contribuables Luchonnais.

Par ailleurs, gageons que Mr le maire nous remerciera d'avoir ainsi facilité la recherche d'un repreneur sérieux pour nos thermes : rappelons ici qu'il vient de lancer une procédure de recherche pour un investisseur privé. On imagine sans trop de mal l'enthousiasme du potentiel repreneur s'il avait eu à intégrer dans son projet de reprise un tel casino dans ses murs !

Au fait, si la reprise de nos thermes par un investisseur privé, telle qu'elle est souhaitée par Mr le maire (déclarations dans la Dépêche du Midi et en conseil municipal – septembre 2018) est aussi bien menée et contrôlée que ce projet avorté (et ruineux) de casino dans les thermes Chambert, il nous faudra redoubler de vigilance…

Malgré nos avertissements publics et répétés depuis 2016 sur la fragilité financière (pour ne parler que de cet aspect) de la SFC, Mr le maire s'est une fois de plus entêté, seul contre tous, et c'est le contribuable Luchonnais qui va en faire les frais.

Mr le maire peut désormais utiliser ce qu'il reste de son emprunt d'un million pour tout autre chose, et Dieu sait que le budget de la Ville en a et en aura besoin.

Nous ferons en temps et en heure un décompte de tout l'argent du contribuable que la ville de Luchon, sous la conduite de son maire, aura gaspillé sur les 10 dernières années. Un compte précis de l'endettement de la ville sera fait dans la foulée.

Nous continuerons à vous tenir informés.

Eric Azémar

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires

Pouré | 22 novembre 2018 à 20 h 44 min Répondre

Merci Éric de tjrs nous informer, effectivement il y avait une enveloppe Casino dans les Thermes , il serait judicieux que les sommes votées pour ce projet restent au Casino actuel qui est dans un site géographique de rève, avec moins de travaux de réabilitation et à proximité de deux salles des fêtes et d’un théâtre avec un grand parking….

    eazemar | 23 novembre 2018 à 6 h 47 min Répondre

    La réhabilitation totale de ce bâtiment, qui comprend l’ancien casino, fait partie de nos projets de développement.
    Pour ce qui est de l’enveloppe prévue pour le casino dans les thermes elle a déjà bien fondu ( voir le compte rendu du conseil municipal de septembre 2018) et le reste sera employé à tout autre chose que ce pourquoi elle était prévue. Dans un an il n’en en restera plus rien.

Calsou Henri | 22 novembre 2018 à 15 h 56 min Répondre

Peut être faudrait-il songer à une vraie restauration du vrai casino. Pourquoi ne pas lancer un grand concours auprès des architectes d’Occitanie et se servir de ce million pour commencer. Le casino peut être un espace de jeux mais aussi d’événements culturels…à nous d’imaginer notre avenir
Quant aux Thermes, un peu d’ambition et de professionnalisme pour être dignes de ce merveilleux patrimoine naturel

    eazemar | 22 novembre 2018 à 19 h 23 min Répondre

    Merci Mr Calsou pour votre commentaire.
    En effet, il faut utiliser et valoriser au mieux tout le patrimoine de Luchon.
    Comme vous le savez, nous avons mis en place des groupes de réflexion. Un d’entre eux s’occupe de ce sujet mais vous êtes le bienvenu si vous souhaitez apporter vos idées et remarques.
    Cordialement,
    eric azémar

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher