Comme un lundi.

 , ,

site-comme-un-lundi-1

Voici donc presque une semaine que le permis de construire, accordé par la Mairie de Luchon à la Mairie de Luchon, pour aménager un casino dans le pavillon Chambert, est affiché sous le fronton majestueux de ces thermes qui doivent encore se pincer fortement d'être ainsi maltraités, pour ne pas dire humiliés.

Il va sans dire que devant l'obstination aveugle de notre Maire en ce qui concerne ce projet nous affichons la même obstination, mais éclairée celle-ci !

Nous réfléchissons en effet, avec l'aide et le conseil de professionnels en matière juridique, comme en matière administrative, à la meilleure façon d'exprimer une de fois de plus notre opposition à ce projet. J'en dirai davantage la semaine prochaine

Un rappel qui n'est pas inutile ici car il est facile de nous faire dire ce que nous ne disons pas. Notre opposition à ce projet est simple à comprendre : nous voulons à toutes forces maintenir intact le potentiel « thermal » de nos Thermes pour pouvoir le développer quand l'heure sera enfin venue, c'est-à-dire dans deux ans et demi.

Il n'est donc pas question d'y inclure un casino et une salle de restaurant, ni même un bowling, un supermarché ou un dancing, ou que sais-je encore !!!

C'est ce raisonnement simple, de bon sens, qui fait dans doute que nous sommes suivis par une majorité, malheureusement silencieuse, de Luchonnais.

Ce soir, lundi 27 novembre, une réunion de notre Conseil Communautaire se tient à la salle commune de Fronsac. La société Internationale d'audit KPMG y fera en effet le compte rendu de l'étude qu'elle vient de conduire sur l'état financier et comptable des trois Communautés de Communes qui ont récemment fusionné pour donner naissance à la Communauté de Communes Haut-Garonnaises, la nôtre désormais.

Il sera donc forcément question de la santé financière de l'ancienne Communauté de Communes du Pays de Luchon, et probablement aussi de celle de la ville de Luchon…  J'assisterai bien sûr à cette réunion publique, et j'en ferai un compte rendu sur notre site, et certainement aussi sur Facebook.

Cela fait penser qu'en matière d'audit Comptable et financier nous n'avons pas fini d'en apprendre… En effet, notre nouvelle Communauté de Communes fait actuellement conduire un audit indépendant sur la santé financière du SIGAS (le gestionnaire actuel et mourant de Superbagnères). Lorsque cet audit public sera connu, l'ALVA en fera bien évidemment un résumé.

Il ne manque plus qu'un audit comptable sur nos thermes et nous saurons tout ou presque sur l'état de notre commune.

Il est temps, il me semble, de faire provision de Doliprane ou de Dafalgan.

Bonne semaine à tous.

Eric Azémar

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires

FERRE Marie Chantal | 26 janvier 2018 à 5 h 47 min Répondre

Que faudrait-il aux Luchonnais pour sortir enfin de leur mutisme face à la maltraitance infligée à notre ville? Peut être les résultats de l’audit sur le SIGAS fera-t-il office de déclencheur? je l’espère car le temps est venu, me semble-t-il de manifester bruyamment notre opposition aux exactions exercées par cette municipalité dont les conseillers fanatisés acquissent aux décisions d’un maire fantasque et dangereux pour le devenir de Luchon. Le réveil est impératif, car il ne suffit pas de donner son avis le matin au marché, nous devons nous mobiliser en masse pour sonner le rappel et montrer à Louis Ferré que nous sommes autre chose qu’un troupeau de moutons mécontents mais qui restent dans leur coin à subir les pires entreprises d’un maire totalement irresponsable, un maire dont les actions nous questionnent ; a-t-il décidé en toute conscience de nous laisser une terre brûlée, ou répond-il à des pulsions non réfléchies et dictées par cette soif de pouvoir qui l’habite? Peut être aurons nous un jour la réponse à cette épineuse question, mais en aucun cas il ne pourra bénéficier d’une quelconque compréhension ou excuse face aux dégâts qu’il aura commis, et aux séquelles qui demanderont un travail difficile et de longue haleine pour insuffler à notre ville un souffle nouveau pour sortir du marasme actuel.

Monique GERME | 29 novembre 2017 à 1 h 57 min Répondre

Que faut-il au Luchonnais pour qu’ils se reveillent….? que Monsieur le Maire double leurs impots…? ? Quel gachis .!!! A Paris où je réside on se plaint beaucoup de Madame Le Maire qui fait du grand n’importe quoi….mais vous nous battez…!!!!
Qui vont aller au Casino..? ??? Vous avez de la chance d’avoir des personnes qui se battent pour vous….. pour essayer de sauver votre charmante ville pour retrouver sa reputation d’antan grace a la station thermale au potentiel enorme avec la pollution qui règne ….et non a un casino…!!!!

FERRE Marie Chantal | 27 novembre 2017 à 19 h 07 min Répondre

Nous devons prendre conscience du travail qui sera nécessaire au redressement de la ville et son économie après les incohérences de cette municipalité. Ce que l’on constate chaque jour est très alarmant mais ce que je crains le plus est ce que nous allons découvrir!!!! Dans ce domaine, nous risquons bien d’en apprendre un peu plus après l’audit sur le SIGAS dont la gestion de Superbagnères est à l’image de celle des thermes… A suivre!!!
J’espère que nous trouverons les recours pour anéantir le projet de casino car il est, de loin, le plus fou que ce maire ait imposé à la population luchonnaise.
Louis Ferré restera de triste mémoire dans l’histoire de notre ville. Il figurera l’imposture qui aura sabordé sans état d’âme, notre économie et par là notre ville.
Le commentaire précédent est symptomatique de ce que l’on entend tristement dans les rues de Luchon comme au sein des thermes.
Ces constatations nous font mal, mal pour notre ville mal aimée par une bande d’incompétents uniquement mus par l’attrait du pouvoir et un nombrilisme assassin pour notre Luchon.

Laurent | 27 novembre 2017 à 17 h 05 min Répondre

Bonjour,

Je viens avec mon épouse et mes 2 enfants d’acheter un appartement à Luchon,croyant à son avenir ne pouvant tomber plus bas que ce qu’elle est aujourd’hui. Je suis stupéfait voir abasourdi, de voir une ville comme Bagnères de Luchon mourir à petit feu. Il est intolérable de voir l’état de la station de Superbagnères ainsi que la désertification des thermes. Il est grand temps dans finir avec cette politique mortifère. Poser de l’argent sur la table pour le tour de France alors que les télécabines tombent en ruine les thermes doivent se moderniser, mais que fait le maire a part donner de l’ambition à la vallée du Louron!!!
Il y a du travail pour la nouvelle communauté des communes.

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher