Comment les touristes Australiens voient Luchon :

 

p2240007-2

2 familles Australiennes (la famille Webster et leurs 3 enfants, originaires de Brisbane (Etat du Queesland), et la famille Harrod, 2 adultes, originaires de Fremantle (Etat de Western Australia)) ont visité Luchon pendant la saison de ski 2017/2018.

LVA a recueilli leur témoignage pour vous.

La famille Harrod a également durant 2 mois pu accueillir des amis, qui venaient de Sydney, Melbourne, Perth, Chicago et Londres. Pour chacun de ces amis, c’était leur premier séjour dans cette région de France et pour certains des Australiens, c’était leur premier séjour hors d’Australie. Pour la famille Webster, c’était également leur premier séjour en Europe.

Tous ont eu un moment fabuleux, selon leur témoignage, mais ce qui ressort le plus à leurs yeux est la bienveillance des gens, l’Histoire et le mode de vie à la Française ! Tous disent en être tombés amoureux.

Dans l’ensemble, ils ont trouvé le village (pour eux Luchon est un village par rapport au gigantisme des villes Australiennes) bien tenu, rangé et propre. Ils ont aimé le marché local avec tous les produits frais, les fromages et ont pris du plaisir à prendre un café sur la place du marché. La capacité de marcher partout, sans prendre la voiture, et d’accéder aux chemins de randonnée depuis la ville est pour eux parfait. Le passé de Luchon est très intéressant pour les Australiens car ils sont originaires d’un pays jeune (1907 création de l’Etat fédéral) sans véritable Histoire.

Pour la famille Harrod qui avait loué une voiture, l’accès à la vallée de Luchon depuis Toulouse leur a semblé facile. Leurs visiteurs ont eu plus de difficultés à rejoindre Luchon par le train et déplorent qu’il n’y ait plus de liaison directe. La famille Webster a dû faire appel, du fait du volume de bagage à transporter (matériel de ski, valises… ) au minibus d’une compagnie Luchonnaise. Le prix du transport leur a paru élevé.

Tout le monde à Luchon leur a paru amical et ils ont pu connaître du fait de la longueur de leur séjour, restaurants locaux, bars et commerçants. Chacun a senti qu’il y avait beaucoup de choses à voir même pour les non skieurs. Les Australiens viennent en France pour faire l’expérience autant que possible du mode de vie à la française : « Nous aimons votre nourriture, votre vin, votre art, votre histoire, votre langue et aussi les gens ».

Tous les visiteurs Australiens ont pris du plaisir dans l’établissement thermal et ont apprécié sa situation centrale. « Le petit train » est une autre particularité de Luchon et est très prisé des skieurs.

Par contre la présence d’un casino dans les thermes ne présenterait pas selon eux un grand intérêt pour des visiteurs Australiens qui en ont de nombreux à disposition chez eux.

La famille Harrod a déjà séjourné dans de nombreuses régions de France y compris en Provence et a séjourné une année dans les Alpes (Courchevel), mais pour eux Luchon et les Pyrénées sont uniques et ont beaucoup à offrir.

Pour ce qui est de la station de ski de Superbagnéres, de la neige et des paysages, les touristes Australiens ont aimé l’accès facile à la station par la télécabine ou par la route même si la télécabine nécessite d’être rénovée. Pour ce qui est des pistes, elles leurs semblent stupéfiantes. Ceux qui ne skiaient pas ont aimé monter à la station juste pour le belvédère qu’elle offre sur tous les pics de 3000 mètres du Luchonnais. L’infrastructure sur la montagne leur a paru suffisante (ils ont skié hors période de vacances scolaires) et ont apprécié les repas pris et l’après-ski. Les enfants Webster n’ont pu skier que 2 semaines sur les 4 semaines passées à Luchon. Ces 4 semaines en janvier correspondent à nos vacances d’été. Il y a peut-être un marché à développer. Les vacances d’été des familles australiennes se situent en janvier, ils ont un fort pouvoir d’achat et n’hésitent pas à voyager loin. Pendant cette période les familles australiennes partent skier au Japon ou au Canada et éviter ainsi les très fortes chaleurs de janvier qui sévissent en Australie.

Les villages autour de Luchon et les vallées environnantes ont beaucoup à offrir. Du fait de la taille de leur pays, les australiens aiment parcourir beaucoup de kilomètres. Ils ont visité tous les sites indiqués sur l’autoroute entre Toulouse et Luchon. Leurs endroits favoris sont Martre Tolosanne, Foix, Saint-Lizier, Saint-Martory et bien sûr Saint-Bertrand-de-Comminges. Ils ont également pris du plaisir à découvrir de plus petits villages qui ne sont pas indiqués sur les grands axes routiers. Bien sûr, Lourdes, Pau, Tarbes et Biarritz ne doivent pas être manqués.

Les paysages autour de Luchon sont spectaculaires et chaque jour était une fête pour les yeux. Le court voyage vers la frontière espagnole était parmi les trajets favoris pour chacun d’entre eux en raison du passage du tour de France au col du Portillon.

Je n’hésiterai pas à recommander à tous mes amis Australiens et à tous nos amis des autres parties du monde de visiter Luchon. Je suis en train de rechercher et de travailler avec une agence de voyage pour organiser de petits tours dans certaines régions de France qui sont uniques et inconnues des australiens. Luchon est définitivement en haut de la liste. Ce projet en est à son début mais je vais entrer en contact avec les personnes appropriées qui pourront m’aider, tour opérateur, hébergeurs, restaurateurs… nous a confié madame Harrod.

Je ne peux pas dire que des choses nous ont déplu. La plupart des Australiens viennent en France pour faire l’expérience de ce qui est propre à chaque région. Nous venons car cela est si différent de l’Australie moderne, le vin, la cuisine, la culture, les paysages et le mode de vie, tout cela contribue à attirer les visiteurs dans la région. Les vieux immeubles et l’architecture présentent un grand intérêt pour des Australiens en visite. Il y a du reste de magnifiques édifices à Luchon mais c’était triste de voir un bâtiment du casino vide et le funiculaire de la chaumière vandalisé.

Ces témoignages montrent que Luchon a des atouts et demeure une destination attractive même pour des touristes venus de « Down under »

P. Fourcadet.

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher