Du bon emploi de nos impôts

 ,

site-luchon-tribunal-administratif

L'ALVA, après deux ans de procédures vient de remporter, il y a quelques semaines, fin janvier 2019, une victoire contre l'ex Communauté de Communes du pays de Luchon (CCPL) devant le Tribunal ADministratif de Toulouse,

Pourquoi cette action en justice ?

Nous affirmions que la caution financière demandée par le SIGAS (le syndicat de Communes qui gérait Superbagnères, présidé par le maire de Luchon Louis Ferré) et accordée par la Communauté de Commune (présidée par un conseiller municipal, aujourd'hui adjoint au maire de Luchon, Jean-Louis Redonnet) n'était pas légale. Le Tribunal Administratif nous a donné raison.

De quoi s'agit-il ?

Pour financer en partie la construction du télésiège du Céciré, (dont le budget initial était de 8 millions d'euros, puis de 9 millions pour finalement s'établir à 11 à 12 millions aux dernières estimations …), le SIGAS a dû emprunter 2.2 millions d'euros en trois emprunts différents. Le département est venu cautionner cet emprunt à hauteur de 70% et le SIGAS a demandé et obtenu de la Communauté de Communes du pays de Luchon le complément de la caution soit 30%. C'est cette caution de la CCPL qui n'était pas légale car pour faire court : on ne peut pas être à la fois juge et partie… c'est-à-dire abandonner une partie de ses compétences et les récupérer par derrière…

Nous tenons le jugement du Tribunal administratif à la disposition de ceux qui souhaitent en connaître les détails.

Notre action, a donc permis à la Communauté de Communes une économie de 700.000 euros.

L'ALVA montre ainsi que nous sommes attentifs au bon emploi de l'argent public, c'est à dire des impôts payés par les contribuables. C'est bien dans cet état d'esprit que nous continuerons notre action : vigilance sur l'emploi des deniers publics et respect des règles de fonctionnement.

Signalons à ce niveau que nous avons également fait économiser 1.2 millions d'euros à la commune de Luchon et donc aux contribuables luchonnais en demandant au Tribunal Administratif de Toulouse d'annuler la caution financière (encore !) que la ville de Luchon avait accordée bien légèrement, et cette fois à 100%, à une association « Un maillot pour la vie » …

Là aussi, le Tribunal Administratif de Toulouse nous a donné raison et fait annuler cette caution ruineuse pour Luchon.

Enfin, nous sommes encore devant le Tribunal Administratif de Toulouse car nous demandons l'annulation du permis de construire accordée par la mairie de Luchon à la mairie de Luchon pour construire un casino dans les murs des Thermes Chambert. Ici, au-delà de ce permis mal ficelé, nous contestons la validité du «modèle» économique choisi par la ville : nous voulons préserver les bâtiments des thermes pour l'activité thermale et de Bien-Etre et utiliser et développer le Bâtiment du Casino existant.

Remarquons enfin que si nous ne sommes pas les seuls à poursuivre la mairie en Justice (plusieurs affaires d'ordre privé sont en cours), nous sommes les seuls à représenter les intérêts des Luchonnais, les seuls à nous « mouiller » et à nous opposer publiquement aux égarements, pourtant connus, de la mairie actuelle !

Enfin, cette affaire qui vient d'être jugée en notre faveur est en droite ligne avec la politique que nous suivrons à l'avenir : respect des règles et des recommandations (nombreuses !!!) récemment émises par la Chambre des Comptes Régionales sur la gestion de notre commune.

Cette affaire, exemple de mauvaise gestion de l'argent public, laisse songeur… est-elle le révélateur d'une mauvaise gestion générale de l'ex SIGAS, présidé par le maire de Luchon ? Serait-ce une des raisons de la reprise par le Département et la Communauté de Communes de la gestion de Superbagnères, entre autres ?

L'avenir le dira…. Car la règle est, et sera, que le contribuable doit savoir clairement comment est employé l'argent public. C'est bien normal, c'est lui qui règle l'addition !

Eric Azémar

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher