Journée Internationale du bien-être : Un exemple à ne pas suivre de Salies du Salat

 

thermes de salies du salat

Salies du Salat est en pleine crise !

Résumons la situation : les recettes de la ville pour l'essentiel provenaient des Thermes et du …Casino !

Pour les Thermes citons Me Evelyne Marigo adjointe au maire : « …rien n'a été fait (aux thermes) pendant 30 ans. Les chaudières ont 47 ans… les murs sont mangés par le sel, les baignoires ont 31 ans, etc… » (La Gazette n°439)

Résultat la fréquentation tourne autour de 1250 curistes par an entraînant un déficit chronique de 250.000 euros à 300.000 euros selon les années. Pour combler ce déficit la municipalité pouvait compter sur les recettes du casino mais hélas celles-ci sont divisées par 3 depuis… 2007 ! M. le maire précise : « ...s'ajoute, il est vrai, un train de vie trop élevé depuis longtemps à la mairie ».

Pour que les Thermes retrouvent un équilibre financier il faudrait : « de 3500 à 4000 curistes par an». Soulignons que si le nombre de curiste augmente le Casino en profitera lui aussi !

Courant mai un projet est dévoilé pour relancer l'activité thermale dans son ensemble : remise en forme, spa, musculation, et thermalisme rénové.

Evaluation du coût de cette opération : 14 millions !

Il est évident que ce projet ne peut être porté par la seule municipalité de Salies du-Salat, même soutenue par la Communauté de Communes.

Résultat : on parle d'avoir recours à un partenaire… PRIVE !

Tous ces problèmes ont entraîné la démission des élus de l'opposition avec pour conséquences de nouvelles élections le 12 juin 2016.

Résumons le problème : une station thermale prospère mis à mal par 30 ans d'inaction, tombée dans un déficit chronique ne permettant plus le moindre investissement vit dans un cercle vicieux !

Cette station pourra-t-elle trouver une solution ? Rien n'est moins sûr !

Ce type de gestion nous montre qu'à force de ne rien modifier, ne rien créer, ne rien inventer, ne rien investir de cohérent ( et non investir 1 million dans la création d'un Casino au milieu des Thermes comme à Luchon!) ,  à force de répéter que « tout va bien » au fil des ans , on ne peut qu'être inquiet sur l'avenir du Thermalisme à Luchon en 2016 . La priorité des priorité est de relancer le thermalisme médical associé à un centre de remise en forme et de bien être , et ce n'est qu'à partir de là que l'on pourra songer à investir à nouveau dans un Casino.

A bon entendeur salut !

Michel Cadet

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher