La fréquentation des Thermes de Luchon enfin stabilisée ?

 , ,

luchon thermes

La saison thermale débute dans quelques jours à peine, malgré nos articles précédents qui constatent un état de dégradation extérieur avancé de nos thermes, nous publions cet article ci-dessous, légèrement teinté d'espoir….

Les années 70 furent une période faste pour le thermalisme au plan national, due en partie par la prise en charge généreuse par la Sécurité Sociale des frais de cure. Luchon atteignit le chiffre de 35.000 curistes !!

Hélas une relative et régulière désaffection au plan national touchant toutes les stations, entraîna une chute généralisée du nombre de curistes jusqu'en 2008. Luchon tombe à 12.821 curistes !!

Mais depuis 2009 une croissance régulière voit le jour et se confirme au fil des ans dans la plupart des stations thermales Françaises.

Ainsi on compte 92.000 curistes en plus sur le territoire Français, soit 18,4% ! ( chiffres officiels du Conseil National des Etablissements Thermaux)

Et à Luchon depuis 2009 ? Hélas ce renouveau national ne se confirme pas au niveau local avec une perte régulière chaque année entre 2009 et 2015, soit une diminution du nombre de curistes de 4,7% sur cette période ! Cette perte est due essentiellement à l'indication ORL.

Et en 2016 ? Surprise ! Une embellie de 1,7% par rapport à 2015, soit 11.684 curistes. Les causes de cette reprise – à confirmer en 2017 – sont difficiles à saisir car les investissements à l'établissement thermal, sont à ce jour inexistants, mise à part un récupérateur de chaleur sans incidence sur les soins donné aux curistes.

Espérons que le contexte national favorable durera et atteindra comme en 2016…Luchon.

l'ALVA

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires

Roussille | 23 mai 2018 à 11 h 18 min Répondre

Les thermes de Luchon sont tombés depuis plusieurs années dans les oubliettes. Aucune communication dans la presse dédiée aux seniors, dans les supports nationaux… bâtiments détériorés, personnel uniquement préoccupé de l’heure de la débauche, très souvent peu aimable, ville en ruine… dommage

Ferré Marie Chantal | 11 mars 2017 à 6 h 55 min Répondre

S’il est un fait avérée, s’ est que Luchon offre des soins d’excellente qualité. De part nos eaux d’abord, les plus soufrées des Pyrénées, les boues dont la fabrication unique donne un produit d’une grande efficacité.
Cette boue qui au fil de sa maturation se gorge de barégine, principe actif aidant à lutter contre les douleurs et les inflammations, reste un atout majeur de notre offre. La majorité des stations appliquent depuis longtemps le système du cataplasme, se bornant ainsi à traiter les rhumatismes par la chaleur, technique réduit l’efficacité des soins sur le long terme.
Cependant, notre offre thérapeutique ne suffit plus à conserver ou élargir notre clientèle. L’attente de la patientèle aujourd’hui est beaucoup plus globale.
Pourquoi cette désaffection?
Tout d’abord, Luchon n’a pas su vivre avec son temps. L’offre sur le plan national s’est étoffée, modernisée, a su tenir compte de l’évolution de la demande d’une clientèle de plus en plus exigeante. Les thermes victimes du temps et du désintérêt des responsables sont en décrépitude. Les quelques travaux effectués n’ont été que des “rustines” sur un outil à bout de souffle du sol au plafond. Au lieu de dilapider les deniers des Luchonnais dans des projets sans lendemain, il eut été plus judicieux d’investir pour donner au personnel les moyens de travailler sereinement afin d’optimiser le rôle de chacun.
Le personnel est une donnée essentielle de l’équation, ce que personne n’a jamais voulu entendre. Je me suis souvent exprimée sur le sujet. Après plus de 20 ans de thermes durant lesquelles j’ai tenté d’attirer l’attention sur les conditions du personnel qui travaille dans la plus grande précarité technique et humaine, je n’ai jamais obtenu le moindre écho. Dans la crispation, l’interrogation, un personnel sous tension ne peut développer le meilleur de son potentiel. Il faudra se pencher rapidement sur cette donnée dont on ne peut ignorer l’importance.
En même temps, il faut un audit complet sur les moyens techniques aujourd’hui en souffrance et toujours au bord de la rupture. Les curistes se plaignent sans cesse des pannes quasi quotidiennes.
Tous ces problèmes réunis ont concouru à déprécier l’établissement ainsi que notre ville dont l’image est celle d’une cité bloqué dans un passé révolu.
Un autre aspect à prendre en compte, celui de la commercialisation de notre produit. Les salons sont une bonne stratégie mais nous devons l’étoffer par d’autres moyens de diffusion, comme une information précise et documentée auprès des médecins généralistes très mal informés sur le thermalisme et ses bienfaits pourtant avérés par des études sérieuses. Il faut sortir le thermalisme de l’image désuète de vacances financées par la CPAM, conception trop souvent avancée par un public mal informé.
S’est en corrigeant ces paramètres que Luchon pourra prétendre reprendre une place prépondérante dans le monde des cures thermales.

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher