La renaissance de Superbagnères.

 ,

site-superbagneres-luchon

Samedi 26 janvier 2019 après-midi, ma femme et moi montons par « les œufs » sur le plateau de Superbagnères.

A l'arrivée, je suis ébloui par la beauté de la nature qui nous entoure ; un paysage à couper le souffle à celui qui sait regarder. La neige abondante recouvre tous les reliefs sous un soleil radieux.

Je remarque aussitôt le bon ordonnancement du stationnement des véhicules légers et des cars. Tiens ! il y a même des placiers ! bigre c'est nouveau. Un tracteur équipé d'une fraise à neige, taille dans le bourrelet latéral du parking pour agrandir la surface disponible.

Je m'approche, interroge, et je fais la connaissance de M. Mathias le directeur de la station. Je me présente simplement en connaisseur et je le félicite pour son professionnalisme que je perçois bien à travers mon vécu. Il manage son équipe au milieu de l'action.

Bravo ! et merci au Département de la Haute Garonne et à Communauté de Communes Pyrénées Hautes-Garonnaises, d'avoir sauvé la Station de Superbagnères (et deux autres) pour qu'elle puisse révéler à tous ceux qui viendront tout son potentiel. Les familles trouveront « chaussures à leurs pieds » le plaisir de pratiquer : marche, raquettes, skis de fonds, skis alpins voire tout simplement contempler le site.

Nous montons à pied jusqu'à la table d'orientation qui n'a que le nom du fait de vandales irresponsables ayant emportés la moitié de la belle plaque gravée.

Là encore, on ne lasse pas d'admirer, à 360°, l'un des plus beaux sites classés des Pyrénées.

J'aborde, sans trop les déranger dans leur travail, quelques employés des remontées mécaniques.

J'observe leurs tenus corrects, et leur grande motivation même pour conseiller quelques skieurs indisciplinés. Nous redescendons sur le plateau, chez des amis de Luchon, savourer une bonne gaufre et un chocolat chaud.

Enfin nous reprenons le téléporté. Il est presque 17h. et déjà une queue d'attente se forme pour la descente. Heureusement, le Syndicat mixte ouvert (SMO) Haute-Garonne Montagne va investir dans un téléporté moderne à haut débit.

A la descente « des œufs », nous reprenons notre voiture garée dans un parking contigu. Un gros problème nous attend au carrefour de l'avenue du maréchal Galliéni et des allées d'Etigny point obligé pour toutes les destinations au cœur de la Ville.

Le constat est limpide : les allées d'Etigny sont complétement saturées les week-ends d'hiver ou en période de vacances.

Mais j'ai l'espoir que cette problématique, qui fait l'objet d'une réflexion de groupe au sein de l'ALVA, trouvera une bonne réponse pour une circulation-tout mode-mieux adaptée au développement durable.

Daniel Salon

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

Mart | 30 janvier 2019 à 14 h 13 min Répondre

Je ne peux que confirmer ce que vous dites concernant Super Bagnères …
Je trouve aussi que ce lieu renaît, grâce notamment aux 2 restaurants qui ont ouvert ….. surtout la chapelle qui est ouverte en été…..
Nous sommes souvent montés en été et rien n’était ouvert ….
Si mon message à la chance d’être Lu par le directeur, je voudrais juste que les webcams soient vérifiées plus régulièrement,
Et peut-être replacées car elle ne montre pas une station vivante , ce qui était le cas dans le passé….
Merci de m’avoir lue ….

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher