Le projet du Casino aux Thermes Chambert est voté

 ,

luchon thermes

Le 3 juin 2016, le conseil municipal a donc décidé (18 voix pour et 4 contre) d'accepter le contrat de DSP ( Délégation de Service Public) conclu entre la Mairie de Luchon et la Société Française de Casinos (SFC) pour l'implantation d'un casino dans les Thermes Chambert.

Durant toute la présentation du projet en conseil municipal, la pétition que nous avons organisée et qui a recueilli 750 signatures n'a même pas été mentionnée une seule fois. Ce traitement de la vie locale et démocratique par le mépris est navrant et choquant, mais malheureusement non étonnant. Au moins le Maire et son équipe savent-ils désormais que malgré leur enthousiasme pour ce projet dangereux, une grande partie de la population est contre.

Cette opposition de la population, comme notre opposition à ce projet, ne relève par d'une position « passéiste » ou sentimentale ou même « partisane ».

Précisons-le encore une fois car Mr Redonnet qui a pris la parole pour défendre ce projet insensé a d'abord parlé des opposants à ce projet comme étant des passéistes, des « partisans » et aussi des amateurs, des « incompétents », rien de moins.

Incompétents, car nous souhaitons voir la clientèle des curistes doubler et non pas continuer à chuter ?  Avoir envie et besoin de revoir, un jour lointain, 20 000 curistes à Luchon, c'est de l'incompétence ?

Moi, je dirais plutôt que c'est de l'ambition pour Luchon; non du passéisme mais plutôt de « l'avenirisme » !!! Refaire de notre ville une station thermale de premier plan, la voilà l'ambition qui est la nôtre.

Mais sans doute M. Redonnet est-il bien placé pour juger l'incompétence chez les autres: il n'y a qu'à regarder l'évolution continue du nombre de curistes à Luchon, l'état de Superbagnères et de ses finances, l'état du téléporté (qu'on nous promettait refait à neuf pour 2016 dans un article de la Dépêche d'avril 2014…), la belle affaire du Maillot pour la Vie, l'état du théâtre, de l'église, du casino, des allées d'Etigny…

Le fait que la SFC soit en redressement judiciaire depuis 2011 ne semble pas émouvoir nos élus, Mr Palacin est même intervenu pour dire que c'était plutôt une preuve de dynamisme que de voir une société comme la SFC demander un ré-étalement de son plan de redressement……. On aurait eu presque envie de féliciter la SFC d'être encore sous plan de redressement !

Il vrai que c'est certainement de l'incompétence ou du passéisme de notre part de nous inquiéter du fait que la SFC semble avoir du mal à honorer ses obligations financières et surtout que le capital social de la future filiale qui gérera le casino de Luchon ne sera que de 100.000 euros.

En effet, que se passera-t-il en fin de première année d'exploitation si le résultat net d'exploitation est négatif, comme cela est normal dans toute nouvelle opération ? Que se passera-t-il si ce résultat est une perte supérieure à 100.000 euros ? La filiale sera déjà en faillite ! à moins d'être recapitalisée d'urgence par ses actionnaires….. beau début !!   Et la deuxième année, comment est-elle envisagée dans le business plan qui a été remis à nos élus et élaboré par la SFC ? Qui aura le courage de donner les chiffres de ce business plan  aux Luchonnais? De qui se moque t-on ?

Mr Le maire a dit et redit en conseil municipal du 3 juin 2016 que ce projet ne coûterait que 1 million d'euros TTC et pas un centime de plus. On peut en douter quand on voit que tous les budgets précédents ont été largement dépassés : l'école de la rue Hortense, le télésiège du Céciré….. on peut vraiment en douter quand on sait que le Pavillon Chambert n'a pas été construit pour devenir un casino doublé d'un restaurant et qu'il faudra de très gros travaux d'aménagement et de mise aux normes pour cela ; on peut surtout en douter quand on connaît l'état de vétusté avancée du bâtiment….

Le projet prévoit une surface au sol, sur deux niveaux, de plus de 1600 m², d'après les plans que nous avons pu consulter. Il suffit de demander à n'importe quel architecte pour avoir, à minima, le coût final de la réalisation d'un tel projet : on est très loin du million d'euros.

Précisons à ce niveau que ce million, emprunté par la Mairie de Luchon, sera « garanti » par le casinotier … c'est Mr le Maire lui-même qui l'a annoncé fièrement en conseil municipal. !

Ce sera une garantie accordée par la SFC elle même, société qui est déjà en difficultés financières ?  Ou bien ce sera une garantie accordée par la future filiale qui exploitera le Casino, une filiale dont le capital ne sera que de 100.000 euros, répétons-le …?

Or donc, pour la réalisation de ce projet, tel qu'il est présenté, ce n'est pas un million qu'il faudra mais au moins deux à trois fois plus…. :

  • Si la ville ne met qu'un million, et pas un centime de plus (promis, juré par M. le Maire), le projet sera donc arrêté au tiers de sa finition ? Restera-t-il exploitable ou acceptable dans cet état? Quelle sera la position de la SFC dans ce cas ?
  • Si la ville investit bien plus qu'un million pour aller jusqu'au bout; le projet tel qu'il est présenté le 3 juin 2016 au vote des conseillers est-il toujours le même projet sur lequel on a voté, est-il toujours un projet rentable pour la ville et surtout viable économiquement ?

 

Redisons le encor5e, où est l'incompétence ?

Ainsi la mairie se place elle même , en toute volonté et lucidité (!), entre les mâchoires d'un double piège : celui de la survie ( à court et moyen terme) de la société exploitant le casino et surtout celui de la viabilité économique du projet, quel que soit l'exploitant.

L'avenir dira où est l'incompétence et surtout l'obstination aveugle.

Nous voulons tous un casino à Luchon mais pas n'importe où et surtout pas n'importe comment ; et encore moins au détriment de l'avenir du thermalisme et du para-thermalisme.

C'est une forte augmentation du nombre des curistes et des touristes qui fera vivre un casino à Luchon et non l'inverse.

Eric Azémar.

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher