Les choix du maire

 ,

site-maire-luchon-1

Après avoir choisi, en 2011, de retirer sa délégation de service public au casinotier, entraînant la perte des jeux, le maire décida plus tard d'accorder une nouvelle DSP à une équipe qui ne rouvrit que quelques mois avant qu'un des participants disparût, poursuivi ensuite par la Justice .

A cette époque le maire crut bon de dire : « si nous avions disposé de certaines informations concernant certain associé, notre choix n'aurait peut-être pas été le même ». Nous avions alors rappelé que si quelqu'un est responsable de la recherche de renseignements sur des personnes à qui il envisage de confier une délégation , c'est bien celui qui doit signer cette délégation. La position du maire transposée dans le privé, se serait soldée par le licenciement du responsable.

Voici que, quelques années après, la même situation se renouvelle : le nouveau délégataire choisi par le maire (malgré sa situation financière douteuse) n'est pas poursuivi par la Justice, il est en garde à vue ! 

Inutile de répéter l'argumentation ci-dessus : une fois de plus le maire (au mépris de la première expérience) est le responsable !

Il devrait désormais être privé du droit de décider, car tout cela est au détriment des Luchonnais. (un autre l'aurait déjà reconnu de lui-même).

M.B.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher