Parlons peu, parlons bien des Thermes

 

thermes roses à luchon

Nous savons, d'après Mr le maire, qu'à Luchon, en 2015 nous avons perdu au moins 605 curistes pour les cures prises en compte par la Sécurité Sociale, soit 261 en ORL et 344 en rhumatologie.

Cette baisse de fréquentation de 605 curistes a bien évidemment un impact direct sur les comptes de la Mairie, sur les comptes des Thermes comme sur ceux des loueurs en meublé, commerçants, hôteliers, campings, restaurateurs, …. de Luchon et des villages environnants.

Sachant que le séjour moyen d'un curiste est de 21 jours, que la taille moyenne d'une «  famille  » de curiste en déplacement est de 1.9 personnes (études faites sur des stations thermales similaires à Luchon), voici donc en quelques chiffres ce que représente pour Luchon cette perte économique sèche :

Pour les comptes municipaux de Luchon et des villages environnants, perte du revenu de la taxe de séjour (retenue ici à son minimum):

1.9×0.6x21x605 = 14 484 euros

Pour l'Etablissement Thermal :

Sachant que le forfait moyen à minima pour la cure ORL est de 415 euros et celui pour la cure en rhumatologie de 475 euros, cela donne la perte minimum suivante pour le Chiffre d'affaires des Thermes :

415×261 + 344×475 = 271 715 euros.

Pour les acteurs économiques locaux :

On suppose que 10 % des curistes vont à l'hôtel, que 40% vont en camping et que 50 % d'entre-eux louent un studio.

En prenant 55 euros comme prix moyen d'une chambre d'hôtel, 40 euros pour une nuit en location meublée et 15 euros par jour en camping, cela donne une perte globale pour la partie hébergement de : 400 707 euros.

En supposant que les frais de nourriture, de loisirs, …. sont de 20 euros par jour et par personne ( ce qui est peu…), cela donne une perte supplémentaire ( au minimum) pour l'économie locale de : 21×1.9x605x20 = 482 790 euros.

Ce rapide calcul, effectué en prenant les fourchettes les plus basses donne donc une perte totale pour l'économie locale, en 2015, de 1.169.696 euros….

Ce chiffre est malheureusement confirmé par les moyennes nationales des stations thermales qui indiquent qu'un curiste apporte en moyenne 1500 euros à 2000 euros par cure à l'économie locale.

Sur les trois dernières années (de 2012 à 2015) nous avons perdu 1166 curistes, donc un revenu cumulé de 2.254 323 euros…

Cette perte importante de revenus pour le Pays de Luchon est à rapprocher des revenus estimés par le passage du Tour de France à Luchon :

Le facteur multiplicatif retenu au plan national est de 3, c'est-à-dire que pour chaque euro dépensé pour accueillir le Tour de France, les retombées économiques globales sont de 3 euros.

Pour 2016, la mairie va débourser 150.000 euros pour faire venir le tour de France à Luchon, soit un revenu estimé de …450 000 euros…pour l'économie locale .

D'après vous, chers lecteurs, faut-il faire porter nos efforts sur Les Thermes ou sur le Tour de France ?

Jusqu'à quand pourra-t-on regarder sans broncher (sans jeu de mots…) la chute de fréquentation de nos Thermes ?

Les seuls travaux prévus pour les thermes ( 3 millions d'euros environ) sont des travaux de récupération de chaleur… amortissables sur 15 ans et qui ne seront terminés qu'en 2018…

Cela intéresse-t-il vraiment nos curistes qui viennent d'avril à octobre ? Cela n'en fera venir aucun de plus.

Soyons sérieux…..

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher