Reflexions inspirées par le bulletin municipal (automne 2017) de la ville de Luchon.

 

 

 Ce bulletin municipal trimestriel traite du cadre de vie et du respect de l’environnement. Cette initiative qui a pour but d’informer les administrés de la commune est louable puisqu’il traite de la politique de développement durable menée par la commune (gestion du cimetière de la ville en zéro « phyto » , engazonnement des allées, travaux de récupération d’énergie aux thermes, source d’économies, implantation d’une borne de recharges pour véhicules électriques allées d’Etigny).

 

Il interpelle toutefois car il s’ouvre en page 4 sur le nouveau règlement des cimetières ! Et se termine page 18 sur la liste des personnes décédées à Luchon au dernier trimestre (47 décès pour 8 naissances).

 

Et aucune rubrique ou aucun article sur l’économie locale : bilan , perspectives.. . . Il est permis d’être troublé avec la fermeture récente constatée de plusieurs hôtels on commerces, la baisse relatée par la presse du nombre de curistes (plus de 200), le maintien ou non de la chocolaterie Dardenne (et ses 21 emplois) dans la vallée. Il est vrai qu’avec un conseil départemental qui ne consacre qu’une somme de 1 401 693€ aux entreprises sur tout le département, somme  qui se décompose en 616 617€ en aide aux entreprises et en 785 677€ en innovation et recherche pour les pépinières d’entreprises, il est permis d’être inquiet sur les perspectives économiques qui s’ouvriront dans cette partie du Comminges pour les années à venir. Ce n’est pas dans l’immédiat que vos enfants trouveront du travail pour rester au pays !

 

Décroissance quand tu nous tiens !

 

 Dans son rapport d’activité 2016 le président du conseil départemental donne le chiffre de 21M d’Euros consacrés au tourisme. Au même titre que les stations de ski, le thermalisme participe aux retombées touristiques en Haute-Garonne. Or pourquoi ne pas moderniser l’outil thermal afin d’enrayer la baisse constante du nombre de curistes depuis 9 années maintenant ? Le thermalisme est aussi pourvoyeur d’emplois et cet investissement serait plus judicieux que « la privatisation rampante » en cours avec l’implantation d’un casinotier (société Française des jeux) dans les thermes Chambert, le tout sur fonds publics !

 

Pierre Fourcadet

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher