Transhumance à Saint-Aventin.

 ,

lva10-transhumance

Christian Mathias est éleveur de chevaux Merens à Saint-Aventin (Merens : petit cheval de selle pyrénéen rustique à robe noire et au pied sûr). C’est un bon cheval de randonnée, d’attelage et de voltige, également utilisé pour l’entretien écologique des régions montagneuses grâce à son pied sûr et sa rusticité. Le Mérens est, comme tous les chevaux de montagne, d’un tempérament calme et docile, dur à la tâche, capable de se déplacer sur des pentes sévères. Il est doté d’un excellent caractère et de facilités d’apprentissage.

Afin de préparer la saison estivale de randonnée à cheval en montagne, Christian Mathias amène chaque été ses chevaux de Saint-Aventin aux granges de Gouron où ces derniers sont mis en estive. C’est ainsi une mini transhumance qui s’est déroulée le samedi 27 mai pour acheminer par la route les 8 magnifiques chevaux à la robe noire (voir photos). En effet le Mérens s’élève facilement et apprécie la vie en plein air, de préférence en montagne. Cet animal ne demande que peu de soins et se contente d’une nourriture pauvre, même lorsqu’il travaille. Calmes et dociles, les chevaux se sont laissés conduire par leur maître et ses amis vers leur lieu d’estive sans manifester aucune velléité d’indépendance et en se fondant sans difficultés dans le trafic routier pourtant chargé en ce jour de week-end de l’ascension. Trajet toutefois récompensé par quelques carottes.

Via le centre équestre de Luchon, Christian Mathias, accompagnateur diplômé qui possède plus de 30 années d’expérience en ce domaine, propose des randonnées en montagne pour cavaliers confirmés sur ses chevaux Mérens au nombre de 12. Les cavaliers doivent avoir le goût de l’effort, la randonnée dure plusieurs heures chaque jour. En effet ces randonnées en montagne vont d’une journée (6 à 7 heures) à plusieurs jours sous forme de bivouac en refuge ou en gîte. Ces périples se déroulent en moyenne et haute montagne dans le Luchonnais, entre 650 et 2600 mètres d’altitude. Ces chevaux ont vraiment le pied sûr pour pouvoir enchaîner un passage sur des crêtes par des sentiers pentus. Ils conviennent parfaitement aux cavaliers en recherche d’aventure et d’espace et offrent un sentiment de liberté que l’on ne trouve pas forcément en manège. 
Pierre Fourcadet et Michael J Handelman.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

Raymonde | 1 juin 2017 à 19 h 24 min Répondre

Je ne les connaissais pas, ils plaçaient beaucoup àma petite fille

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher