Un casino dans les Thermes de Luchon ?

 , ,

luchon-thermes

Il y a maintenant plus d'un an que notre Association  s'oppose publiquement, pleinement et de façon déterminée au projet municipal d'ouvrir un casino et un restaurant dans le pavillon « Chambert » de l'établissement thermal de notre ville.

Cette opposition, quelle que soit la qualité de l'exploitant de ce casino est totale : nous refusons qu'on l'on touche à l'intégrité de notre établissement thermal. Un établissement dont il faut chercher à développer les activités plutôt que de les réduire…

Mettre ainsi inconsidérément en danger l'avenir du thermalisme, indispensable à l'économie de Luchon, est tout simplement inacceptable surtout lorsque cela se fait uniquement pour satisfaire les désirs d’un casinotier, et sans qu'aucune étude de rentabilité ou d'impact n'ait été faite. D'autant qu'un Casino existe déjà à Luchon, ses bâtiments historiques sont prestigieux et vides…..

Notre opposition, sur le fond se double d'une opposition sur la forme : nous émettons les plus grands doutes sur la solidité financière de la société d'exploitation de ce casino, retenue par notre municipalité : la Société Française de Casinos ( SFC).

Nous avons informé au printemps dernier la municipalité que la SFC est sous le coup d'un plan de continuation judiciaire important :  c'est-à-dire que la SFC doit rembourser à ses créanciers près de 7.5 millions d'euros en 8 ans, à compter de 2011. Par la même occasion, nous informions aussi la municipalité que la SFC, cotée en bourse, avait demandé au Tribunal de Commerce de Paris, en 2015 et en 2016, une modification de son plan de continuation.

Ces demandes avaient été refusées par le Tribunal de Commerce et en juin 2016, lors d'un Conseil municipal, l'un des conseillers municipaux avait pris la parole pour expliquer que ce refus du tribunal montrait combien la SFC était dynamique et saine puisqu'il n'était pas jugé nécessaire de modifier le plan (quand bien même c'était la SFC elle-même qui le demandait !).

En mai 2017, plus d'un an après, la population luchonnaise est toujours dans l'ignorance la plus totale sur la réalisation ou non de ce projet, tout au plus entend-on ici et là quelques bruits de couloirs…. Rappelons que Mr le Maire prévoyait l'inauguration de ce casino au printemps 2017… et qu'à ce jour aucun permis, aucune demande n'a été déposée auprès des autorités compétentes, qui nous l'ont confirmé.

Nous sommes en mesure aujourd'hui d'alimenter le feuilleton judiciaire de la SFC puisqu'en fin d'année 2016 un des créanciers de la SFC a demandé au tribunal de Commerce de Paris la résolution du plan de continuation…. Pour quelle raison ?… Pour défaut de paiement ? ….

Le tribunal a rendu son avis le 9 mars 2017 et modifie finalement le plan de continuation de la SFC…. La copie du jugement est disponible sur simple demande auprès du greffe du tribunal de Commerce de Paris, ce que nous avons demandé et obtenu.

Question posée à la municipalité : comment doit-on interpréter cette volte-face du tribunal moins d'un an après son dernier refus ?

Si, comme le pensait le conseiller municipal luchonnais, un refus de modification de plan est une bonne nouvelle, comment doit-on interpréter maintenant l'acceptation de cette modification ?  Bon signe ? Mauvais signe ?

De plus, par autre jugement, le même tribunal de commerce de Paris accepte quelques jours plus tard, le 16 mars 2017 précisément, de proroger jusqu'au 30 juin 2017 le délai de réunion de l'assemblée générale de la SFC qui doit statuer sur les comptes de l'exercice clos le 31/10/2016….

 

Dans ce contexte, pour le moins trouble ou opaque, comment peut-on encore envisager d'investir, à charge des contribuables luchonnais, plus d'un million d'euros dans un projet :

  • Néfaste à l'activité thermale et à son développement,
  • Douteux dans sa survie économique et financière ?

 

Nous attendons, comme la population luchonnaise, une explication argumentée de notre municipalité, ce dont nous la remercions par avance.

 

Eric AZEMAR.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires

eazemar | 2 juin 2017 à 8 h 29 min Répondre

Merci Mr Palacin pour votre commentaire mais vous ne répondez pas à la question posée: la santé financière de SFC est-elle aussi solide que vous le pensez?
J’ai lu le jugement du 9 mars dernier et les raisons pour lesquelles le plan est modifié…. Vous devriez le lire aussi.

En ce qui concerne le bilan 2016 de la SFC, on note que les sorties de trésorerie prévues vont augmenter sur 2018 et 2019 (1816 000 euros page 8). Dans le même temps la CAF du groupe est faible au regard de ces sorties de trésorerie ( p 46).
Il est donc peu probable que la SFC puisse réaliser ses investissements alors que dans le même temps ses sorties de trésorerie vont augmenter.

La SFC était en effet le seul candidat, dites vous, … On prend donc le premier venu pour faire n’importe quoi?
Cela ne vous “interpelle” pas qu’aucun autre groupe de casinotier n’ait été interessé ?

Question subsidiaire: êtes vous, oui on non, en faveur de ce projet ?

ou bien êtes-vous partisan du pourrissement de la situation actuelle ?

Cordialement,
eric Azemar

John Palacin | 1 juin 2017 à 22 h 19 min Répondre

Bonsoir Monsieur Azémar,

je ne sais pas si la situation est si opaque que cela.

Voici le paragraphe pertinent du rapport financier de la SFC de l’an dernier: voir le paragraphe 1.3 ici https://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-48529-sfc-rapport-financier-annuel-31-10-2016.pdf

Une remarque: lorsque vous demandez l’allongement d’un échéancier, cela ne signifie pas nécessairement que vous avez des difficultés à payer mais plutôt que vous cherchez à améliorer votre situation en réduisant le montant de votre annuité pour dégager des liquidités immédiatement et améliorer votre capacité de financement.

Pour un groupe en pleine croissance, qui réalise des acquisitions afin de réaliser des économies d’échelle, cela me semble plutôt cohérent.

Le groupe est bénéficiaire. Il a réalisé de nombreuses acquisitions qui semblent être plutôt concluantes.

S’agissant de localiser le Casino dans les Thermes, vous n’êtes pas d’accord, c’est un autre sujet qui n’a rien à voir avec la santé financière de la SFC. Il s’agit d’une divergence d’appréciation: la majorité du conseil municipal a été convaincue par l’argumentaire des professionnels du secteur des casinos.

Surtout, il était le seule candidat à la reprise d’une activité de jeux à Luchon. En d’autres termes, c’était la SFC ou pas de casino.
Il me semble de bonne foi que le conseil a fait le bon choix.

Cordialement,
John Palacin

ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.

AGENDA

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher