Casino : les dés seront jetés ce soir au conseil municipal

luchon thermes ete

Article la dépêche

C’est ce soir, à partir de 20 h 45, que se décidera l’avenir du casino de Luchon. Réunis en conseil municipal, les élus luchonnais vont devoir se prononcer sur la délégation de service public qui vise à redonner un établissement de jeu à la cité thermale. En la confiant au seul candidat déclaré, la Société Française de Casino, les élus accepteront, de facto, la délocalisation du casino dans les Thermes Chambert.

«Nous venons de recevoir l’accord officiel de la banque pour engager le crédit et plus rien ne s’oppose donc au projet», confirme le maire de Luchon, Louis Ferré. Le conseil municipal va donc s’exprimer concernant la délégation de service public». Un projet qui ne recueille pas l’adhésion de tous. L’Avla, l’association Vallées Avenir, a lancé une pétition il y a quelques semaines. «Nous n’avons recueilli 736 signatures contre le projet», précise son président, Éric Azémar. «Nous avons fait déposer la pétition en mairie de Luchon par un huissier. Nous demandons une fois de plus, l’organisation d’une consultation populaire».

Une opposition aussi du parti communiste local, exprimée dans une lettre ouverte adressée aux élus. «Accepter ce transfert serait une très mauvaise décision, écrit José Martinez. Votre vote sera lourd de conséquences pour notre cité et notre vallée. Prenez le temps de la réflexion et du débat».

«J’ai pris connaissance de ces différents textes», poursuit Louis Ferré. «Ils ne prennent pas en compte la réalité d’un projet que je présenterai à l’occasion du conseil municipal. Je m’adresserai ensuite à la population. Je suis persuadé que la r ouverture du casino va beaucoup nous amener. Je crois que nous sommes là dans une opposition strictement politique, qui ne prend pas en compte l’intérêt économique de notre ville».

 

Aller jouer après les courses

Venu présenter il y a quelques jours le projet aux élus, le PDG de la SFC explique renoncer aux bâtiments historiques du casino car il les trouve mal situés dans la ville. «Le bâtiment actuel du casino est totalement inadapté à nos façons de travailler et quand bien même nous y aurions investi beaucoup d’argent, il ne correspondrait pas à un casino moderne», avait détaillé Pascal Pessiot. Selon lui, : «Aujourd’hui, aller au casino est intuitif. Les établissements ouvrent dès le matin pour accueillir les gens qui viennent jouer après avoir fait leurs courses. Le meilleur emplacement commercial est donc proche de la ville». Un projet soutenu aussi par le représentant de l’UMIH local, Michel Monsarrat. «Nous avons besoin d’économie, d’activité, conclut le représentant des hôteliers et restaurateurs. On ne peut pas tourner le dos à ce projet». Si le conseil municipal valide la délégation de service public en la confiant à la SFC, les premiers travaux dans les thermes pourraient débuter début octobre pour une ouverture au public au début de la saison estivale 2 017.