La Dépêche du Midi,délocalisation du Casino : La pétition contre le projet recueille 650 signatures

eric azemar luchon

Article la dépêche

Quelque 650 personnes opposées au projet d'installation du casino luchonnais dans les thermes Chambert ont signé la pétition lancée par l'association Luchon Vallées Avenir (Avla). Cette pétition prend aussi la forme d'une enquête auprès de la population, alors que la municipalité et la Société française des casinos ont porté leur bébé sur la place publique (nos éditions de vendredi 6 mai et samedi 7 mai). Pour le président de l'Avla, Éric Azémar, le nombre important de signatures exprime les réticences de la population qui selon lui n'a pas été consultée.

POURQUOI CETTE PÉTITION ?

C'est le seul moyen que nous ayons afin de questionner en direct la population de Luchon. C'est pour nous une façon de parler aux gens et de recueillir leur avis. Pour remplir la pétition, les gens sont obligés de s'engager, de donner leur nom, leur signature, ce n'est pas rien. Nous sommes fiers d'avoir recueilli ce nombre de signature, surtout sachant que des gens n'ont certainement pas osé signer…

JUSTEMENT, TOUT LE MONDE PEUT SIGNER, MÊME SI LA PERSONNE NE VIT PAS À LUCHON ?

Bien sûr, ce projet concerne tous les habitants du canton et que faites-vous de l'avis des curistes ? Je pense qu'il y a une vraie inquiétude et une vraie colère dans la population face à ce transfert du casino dans les Thermes, qui sont l'outil économique de la ville. Forts de l'ensemble de ces signatures, nous demanderons ensuite au maire de bien vouloir organiser une consultation de la population. Il sera bien entendu libre de la refuser et je pense que c'est ce qu'il fera, car le résultat serait sans doute à 90 % contre. Nous pensons vraiment que c'est une énorme erreur que de toucher à l'intégrité des Thermes.

VOTRE AVIS SUR LE REPRENEUR ?

Déjà, économiquement, chacun sait que le monde des casinos est en proie à de fortes difficultés. Les petits établissements ferment, ne résistent que ceux qui sont portés par des grands groupes. Est-il judicieux d'investir 1 million d'euros dans ces conditions ? De plus, nous n'avons aucun document comptable de la SFC pour l'année 2015 et nous savons déjà que la holding a été placée en redressement judiciaire et que le plan court encore sur deux ans. Tout cela paraît bien risqué.

VOTRE OPPOSITION EST-ELLE POLITIQUE OU STRICTEMENT ÉCONOMIQUE ?

Nous ne sommes pas là pour nous opposer, notre objectif reste de développer le thermalisme et le parathermalisme. Ce n'est pas 10 000 curistes que nous voulons à Luchon, mais 20 000 ! Pour cela, ne vaut-il pas investir les 2 millions prévus pour le transfert du casino dans une rénovation profonde de l'outil thermal ? Nous savons tous que la relance passe par l'investissement et nous savons tous que la mairie n'a pas l'argent dans ses caisses. Laissons le casino dans le parc du casino et investissons aux thermes. Cette pétition aura eu le mérite de montrer tout le refus de la population pour ce projet.

Véronique Bavencove